Les oeuvres du I9 février

  Bach naît en 1685. A 18 ans, il est embauché comme "laquais-violoniste", chez le frère du duc de Weimar. De tempérament fougueux, il changera de maître avant d'être remarqué par le Prince de Köthen, très impressionné par sa musique. Il compose alors les  Suites anglaises. Il les enverra à son fils Johann Christian, en poste à Londres avec cette étiquette "faîtes pour les Anglois"!

Elles se distinguent des Suites françaises et allemandes par leur Préludes: il les baptise :"Préludes avec suite de danses. On décrit Bach comme "rythmé à travers tous ses membres" . Telles sont ces danses. Après le Prélude:

 L'Allemande  au rythme tranquille, chaque pas vaut une noire soit 1 temps.  La Courante  est plus rapide. 

 La Sarabande se doit d'être franchement solemnelle. Les Gavottes 1 et 2  élégantes à 2 temps se dansent à pas vifs, alors que la Gigue  pleine d'entrain vous entraîne dans des mouvements sautillants

 Ce compositeur autrichien, né en 1885 compose des lieder sans avoir suivi d'études musicales. Son frère aîné les montre à Schöenberg qui accepte de le former de 1905 à 1910. A cette époque, Schöenberg commence à penser au dodécaphonisme, théorie qui donne la même valeur aux douze notes de la gamme abrogeant ainsi la notion de tonalité.

Composée en1909, cette sonate reflète l'admiration de Berg pour son maître ainsi que pour Debussy et Malher. En 1 seul mouvement, elle développe 2 thèmes et  selon Glenn Gould communique un sentiment de plénitude.

  Après une enfance difficile où son père l'emmenait jouer dans les boîtes de nuit, il accompagne un violoniste tzigane dans ses tournées et rencontre le grand virtuose du violon  Joseph Joachim qui deviendra son ami, "son grand frère". Celui-ci le présentera aux Schumann avec lesquels il nouera une amitié " éternelle". Il aidera Clara  et sa famille lors de l'internement d Robert, mais  quittera Clara après la mort de son mari tout en gardant un contact épistolaire avec elle. Il a 24 ans. Mais 2 nouvelles liaisons amoureuses  seront des échecs. Il refuse sa passion pour Clara et pourtant elle existera tout au long de sa vie. Il s'installe à Vienne. Symphonies, concertos, musique de chambre, son oeuvre influencée par Beethoven et par Bach -dont il a étudié le contrepoint- rayonne à travers l'Europe.

Sa notoriété est reconnue, il est riche. En 1891, il découvre la clarinette et compose son trio pour clarinette. Mais en 1892, il termine son oeuvre par des pièces pour pianos, fantaisies, intermezzi et son op 119 propose 4 pièces pour piano qu'il nomme "Berceuses de ma douleur"

 Son père, violoncelliste chez les Esterhazy, lui enseigne le piano puis l'emmène à Vienne suivre les cours de Czerny Czerny. Il y sera félicité par Beethoven.  A 12 ans, enfant prodige, il entreprend  une tournée en Europe puis se fixe à Paris à la mort de son père. A 15 ans, il commence à élaborer ses " 12 Etudes d'exécution transcendantes", mais les remaniera et les complètera jusqu'à l'âge de 40 ans. Harmonies du soir en est la 11ème. D'une difficulté d'exécution redoutable, elles ont influencé les compositions de Debussy, Rachmaninov, Bartok... Le pianiste russe  Ashkenazy décrit ainsi cette oeuvre :
"Les Harmonies du Soir" peint les nuages ​​qui se déplacent lentement, les teintes sombres, l'arrivée de la nuit, et quand les nuages ​​se séparent pour les derniers éclats de soleil magnifiques, mon dieu, quels moments quand c'est bien fait."

Généreux de nature, il fera connaître de nombreux compositeurs en transcrivant  pour le piano leurs oeuvres orchestrales : Beethoven, Berlioz... Grand séducteur des dames il provoquera la lisztomania. Marie d'Agoult lui donnera 3 enfants mais il la quittera pour une princesse russe avant de se retirer dans les ordres.

 Son père, instituteur conscient des dons musicaux de franz et de sa belle voix le faire rentrer dans la chorale du lycée, où il rencontrera les jeunes aristocrates de Vienne. Il sera ainsi invité à jouer dans les salons cossus de la capitale, dans les soirées "schubertiades". Il composera alors de nombreux lieder, de la musique de chambre, mais ses symphonies ne seront connues que lors du seul grand concert à Vienne donné de son vivant en 1828 pour l'anniversaire de la mort de Beethoven. A 26 ans il découvre qu'il est atteint de la syphilis et sa santé se dégrade. En 1827, il compose 2 cahiers d'impromptus; chacun comprend 4 impromptus. Le D935 ressemble d'après Schumann à une sonate déguisée :

  • Impromptu no 1 en fa mineur (Allegro moderato)

  • Impromptu no 2 en la bémol majeur (Allegretto)

  • Impromptu no 3 en si bémol majeur « Rosamunde » (Andante)

  • Impromptu no 4 en fa mineur (Allegro scherzo

 Les oeuvres du 26 mars
Gabriel Fauré 1845-1924

 Dés l'âge de 10 ans,Gabriel Fauré sera envoyé par son père, Directeur de l'Ecole normale d'instituteurs , à l'Ecole Niedermeyer à Paris qui forme des organistes pour l'Eglise. Il y reçoit l'enseignement de Camille Saint Saëns et en sort avec un premier prix de composition pour son "Cantique de Racine. En 1865, il est nommé organiste à l'Eglise Saint Sauveur de Rennes. Il s'ennuie à Rennes et Saint Saëns lui trouve un poste d'organiste à Clignancourt. A Paris, il se fond dans le monde artistique et devient un intime de la famille de la chanteuse Pauline Viardot.. Et c'est ainsi que en 1877 Gabriel se fiance à leur fille de 23 ans Marianne qui est chanteuse. Fauré est très amoureux, Marianne beaucoup moins repousse le mariage jusqu'au jour où Fauré s'emporte. Alors Marianne décide de rompre....Désespéré Fauré se tourne vers ses amis. Il met en musique un texte adapté de l'italien qui  raconte, sous forme d’un songe, l’envol imaginaire de deux amants épris l’un de l’autre, mais la dernière strophe ramène inexorablement le rêveur à sa triste réalité, tandis que le jour se lève: "je rêvais de bonheur,  ardent mirage" Cette mélodie connaîtra un succès foudroyant et sera transcrite pour orchestre ou différents instruments

Elégie a été composée en 1880 A cette époque, la rupture de ses fiançailles, et ce qu’il perçoit comme un manque de reconnaissance musicale le mènent à la dépression, qu’il qualifie de « spleen ».Il compose Elégie pour violoncelle dont la rondeur chantante et le lyrisme à fleur de cordes offre la mélancolie la plus tendre.
 Franz Liszt   (1811-1886)

 Son père, hongrois, violoncelliste,  repère les dons  musicaux de son fils âgé de 6 ans; il lui enseigne le piano:  Bach , Mozart, Beethoven  sont acquis rapidement et le père espère tirer profit de cet enfant prodige. La famille s'installe à Vienne ; Salieri  et Czerny  le préparent à son premier concert à 11ans. Il démarre une tournée européenne à 12 ans mais se fixe à Paris , à la mort de son père  qui a amassé un magot confortable. Il abandonne sa carrière de jeune prodige. Il rencontre alors les écrivains, les musiciens, les peintres de l'époque. A 22 ans commence sa liaison avec la Comtesse Marie d'Agoult , mariée et dejà mère, qui lui donnera trois enfants dont Blandine sa fille aînée.

Il transcrit pour piano seul  des oeuvres orchestrales de Beethoven (ses symphonies), de Berlioz  ( la Symphnie fantastique) et les fait connaître en faisant de grandes tournées en Europe.

Marie d'Agoult ne pouvant le suivre, à cause de ses enfants , fatiguée de ses succès féminins le quitte en 1844. Il faut dire qu'il est une vedette adulée, surtout par les dames victimes de la Lisztomania. Maître de chapelle à Weimar, il se lie à Carolyne, épouse d'un Prince russe. N'obtenant pas son divorce refusé par le Pape, elle le quitte et il entre dans les ordres. Il compose des poèmes symphoniques, notamment "La Légende de Saint François de Paule marchant sur les flots". Lire cette légende sur "https://ap-jp-j.over-blog.com/2022/02/2-legendes-des-2-saint-francois-mises-en-musique.html"

 Rita Strohl  (1865-1941)

 Dans la famille de Rita Strohl, on fréquente les milieux artistiques: peintres comme son père, artisan maître verrier comme son second mari, comédiens, musiciens.

Elle est entrée au Conservatoire de Paris à 13 ans, mais trouvant les méthodes de son professeur de solfège peu adaptées, elle écrit sa propre méthode. Ses compositions sont plébiscitées par les musiciens du début du XXème siècle: Saint Saëns, Fauré, Duparc. Mais sa volonté farouche d'échapper aux mondanités parisiennes explique l'oubli dont sa musique a été victime au siècle dernier. Et pourtant, ses oeuvres retrouvées  témoignent d'un symbolisme certain, tourné vers le mysticisme, qui cherche  rendre à accessibles des idées abstraites en les transformant en sonorités poétiques.

En 1897, elle compose "Solitude" une véritable "Rêverie" à la mélodie superbement romantique. En 1898, elle édite  une grande oeuvre

 

La grande sonate dramatique Titus et Bérénice pour violoncelle et piano

La partition est surmontée du résumé suivant : « Titus qui aimait passionnément Bérénice, et qui même, à ce qu’on croyait, lui avait promis de l’épouser, la renvoya de Rome, malgré lui et malgré elle, dès les premiers jours de son empire. » (Préface de Bérénice de Racine).

1er mouvement : « Incertitude de Titus… passion… espoir de fléchir Rome car les lois de cette ville interdise à l'Empereur Titus d'épouser une Princesse , Bérénice, étrangère. Et Titus sacrifiera son amour à l'Empire...

 2e mouvement : Scherzo vivace « Appartements de Bérénice. Ses femmes par leurs chants et leurs danses s’efforcent de la distraire. » –Dans le troisième mouvement, ( Lento) Bérénice sait que Titus, malgré son amour la sacrifie à la raison d'état Elle se lamente :"Je m'agite, je cours languissante,  abattue,/ La force m'abandonne et le repos me tue.

4ème mouvement Allegro molto movimento :: « Le terrible moment approche, la séparation s’accomplira. Scène d’amour – déchirements. Titus : ‟Ce jour surpasse tout. Jamais je le confesse / Vous ne fûtes aimée avec tant de tendresse / Et jamais…ˮ Bérénice : ‟Vous m’aimez, vous me le soutenez / Et cependant je pars et vous me l’ordonnez ! Ah, cruel ! Par pitié, montre-moi moins d’amour !ˮ (Racine)

Retrouvez les musiques en accord avec les textes sur  ap-jp-j.over-blog.com    

 Les oeuvres du 30 avril

John Dowland (1563-1626)

Lachrimae : 7 larmes (pavanes)

Come Heavy Sleep : Viens dormir profondément

Compositeur , luthiste, il est au service de l’ambassadeur d'Angleterre à la cour de France, à Paris Il opte pour le catholicisme. En 1584, il rentre en Angleterre, où il se marie. Il obtient une licence de musique du collège de Christ Church à l'université d'Oxford en 1588. Il postule en vain pour succéder au luthiste de la reine Élisabeth re d'Angleterre  . En 1597, il compose « Come heavy sleep à Londres puis de novembre 1598 à 1606, il est luthiste à la cour du roi Christian IV de Danemark ; c'est pendant cette période qu'il publie son œuvre la plus célèbre, les Lachrimæ, or Seven Teares (1604), sept pavanes pour cinq violes et un luth, basées sur l'air Flow My Tears .

Benjamin Britten (1913-1976) 

Ce compositeur, chef d’orchestre, altiste, pianiste est né sur la côte ouest de l’Angleterre. Son père interdit chez lui la radio pour que sa famille pratique la musique. Très jeune, il compose et devient l’élève de Franck Bridge,compositeur anglais. Sa première publication, « la simple symphony » est un succès en 1934 ? En 1936, aux USA, il rencontre le ténor Peter Pears, son futur compagnon pour qui il composera plus tard en 1961, ces « chansons ». En 1942, objecteur de conscience, il rentre en Angleterre avec l’idée de faire renaître l’Opéra anglais. Il crée alors dans sa ville Aldenburg un festival et y invite ses amis, Richter, Chostakovitch, Rostropovitch à qui il dédie une sonate pour violoncelle seul .

Anobli par la Reine en 1973, il devient le Baron Lord Aldeburgh

Folk Song Arrangements Vol. VI: Chansons populaires

     I give my love an apple

     Master Kilby

    Sailor Boy : le jeune marin

    The Shooting of His Dear :Le meurtre de sa bienaimée

    Bonny at Morn : Bonny le matin (conte la vie familiale en province)

   The Soldier and the Sailor : le soldat et le marin

 

Nocturnal after John Dowland op.70 (solo guitar)

 

Songs from the Chinese

    The Big Chariot : le grand char

    The Old Lute : le vieux luth

    The Autumn Wind : Vent d’automne

    The Herd-boy : le garçon de troupeau

    Depression : dépression

    Dance Song : chanson de danse

Joaquin Rodrigo (1901-1999)

    Romance de Durandarte ou Durandal, l’épée de Roland, le neveu de Charlemagne

 

Garcia Lorca (1898-1936)

    Canciónes Españolas Antiguas

    Nana de sevilla : Berceuse sévillane

   Anda jaleo (1931) : « En avant la pagaille, terminé le vacarme, commence la  fusillade »

   El cafe chinitas : c’est un café de Malaga entre 1857 et 1937 ;Paquiero dit à son frère : « je suis plus valeureux  que toi…. »

Sevillana del siglo XVIII Chanson sévillane du XVIIème siècle

 

Manuel De Falla (1876-1946)

Homenaje pour Le Tombeau de Claude Debussy (Guitar Solo)

 

Seven Spanish Folksongs (1914) : Sept chansons populaires espagnoles

El Paño Moruno : Le drap mauresque : l'importance de la virginité d'une jeune fille et de sa valeur sur le marché du mariage, comme le drap précieux taché .

Seguedille murciane « Pour ta grande inconstance je te compare à une peseta qui coule de main en main;

Asturiana : de la Province des Asturies

Jota : d’Aragon

Nana : Berceuse

Canción

Polo : Désir sauvage de vengeance sur un amant infidèle

♫♫♫♫♫