Les artistes

 Finghin Collins - 19 février 2022

 Ce pianiste irlandais a étudié à la Royale  Academy of music de Dublin, puis au prestigieux Conservatoire de Genève. A 22 ans, il remporte le Concours international de piano Clara Haskil qui lui ouvre les portes des grands orchestres et de nombreux festivals en Europe, aux Etats Unis, en Australie, en Extrême Orient. 

Très impliqué dans la vie musicale de son pays, il y organise master-classes et festivals.

La presse reconnaît en lui un artiste exceptionnel :"...he is exceptionnaly fluent ,exceptionnaly intelligent, exceptionnaly sensitive..." ; "Son jeu élégant, gracieux, épicurien..." (Le Temps)

"Il n'a pas joué comme s'il voulait prouver quelque chose, mais comme s'il racontait une histoire".

 Emmanuelle Bertrand- 26 mars 2022

De son propre aveu, Emmanuelle Bertrand n’est pas de ces bêtes à concours qui se grisent de la course aux prix internationaux. Et pourtant… Diplômée des Conservatoires Supérieurs de Lyon et Paris, lauréate du Concours International Rostropovitch, Premiers Prix du Concours de Musique de Chambre du Japon et de l’Académie Internationale Maurice Ravel, Révélation Classique de l’Adami, Grand prix de la Critique…

Elle se consacre aussi à l’écriture et à la création de spectacles tels que Le Block 15 qui raconte l’histoire vraie de musiciens dont la vie fut sauvée par la musique durant la seconde guerre mondiale, ou plus récemment le Violoncelle de guerre en hommage à Maurice Maréchal et à son violoncelle de fortune fabriqué dans les tranchées de la première guerre mondiale. Ces deux programmes ont fait l’objet d’adaptions pour France Télévision.

 Pascal Amoyel- 26 mars 2022

Nommé Soliste instrumental de l’année” aux Victoires de la Musique 2005, Pascal Amoyel a été remarqué très jeune par Georges Cziffra, qu'il a suivi en France et en Hongrie. Diplômé de l'École Normale et du CNSMD de Paris il a reçu également les conseils d’ Aldo Ciccolini. Sa carrière internationale l'a conduit sur les plus grandes scènes - à Berlin,à Amsterdam, à Bruxelles,  à Paris, ainsi qu'aux États-Unis, au Canada, en Russie, Chine et Corée. Compositeur, lauréat de la Fondation Banque Populaire, il s’investit aussi dans la création de nouvelles formes de concert : son spectacle “Block 15”, et les seuls en scène “Le pianiste aux 50 doigts”, “Le jour où j’ai rencontré Franz Liszt” et “Looking for Beethoven” ont été joués à guichets fermés au festival d’Avignon et au Théâtre Le Ranelagh à Paris. En tant que comédien, il a donné la réplique à Jean Piat, Francis Huster et Brigitte Fossey. Professeur de piano et d’improvisation au CRR de Rueil-Malmaison, il a créé le Juniors Festival dont les enfants sont les acteurs y compris ceux porteurs de handicaps, ainsi que le festival Notes d’automne au Perreux-sur-Marne. 

Helen Kearns - 30 avril 2022

Formée à la Royal Academy de Dublin, elle s'est perfectionnée  auprès de Montserrat Caballé, de Jose Van Dam. Lauréate du concours de chant Klassic Mania de Vienne (Autriche), elle a chanté les grands opéras du répertoire, en Espagne, à Bruxelles et était invitée en juin à New York pour les Noces de Figaro. Elle donne de nombreux récitals en France,  en Europe, au Japon, au Brésil.

Son répertoire est particulièrement large, de Bach à Mozart, Haëndel, aux compositeurs français du XXème siècle, grâce à sa voix chaude, puissante bien maîtrisée.

 Redmond O'Toole- 30 avril 2022

​Redmond O'Toole est reconnu comme l'un des guitaristes les plus typiques et originaux de sa génération. Il a été le premier à adopter la Brahms guitare de Paul Galbraith. Cet instrument révolutionnaire et technique utilise une guitare à 8 cordes dans la position d'un violoncelle. Il a joué dans les plus grandes salles et participé à des événements et concerts à travers toute l'Europe.  Il a été invité comme soliste avec des orchestres tels que BBC Ulster et le baroque irlandais et a effectué de nombreuses tournées en tant que guitariste pour le groupe irlandais légendaire «The Chieftains». Il est membre de la renommée internationale Dublin Guitar Quartet et enseigne à l'Académie royale irlandaise de musique de Dublin.

Cliquez sur les photos d'Helen et de Redmond pour les écouter.

images.jpg
PascalAmoyel2-PhotoJBMillot-240x240.jpg

François Dumont - 28 mai 2022

F D  PC 21.jpg

 Très jeune, à 14 ans, il entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Lauréat des plus grands concours internationaux (Chopin, Reine Elisabeth, Clara Haskil, Cleveland), il est nominé aux Victoires de la Musique en 2011. Choisi par le chef américain Leonard Slatkin pour enregistrer les 2 Concertos de Ravel avec l'Orchestre de Lyon, il se produit avec les plus grands orchestres de la planète, est invité en Chine, au Japon, aux Etats Unis, en Amérique du Sud.

Dans sa riche discographie, il aborde avec le même bonheur, en adaptant son style à chaque compositeur, Bach, Chopin, Ravel, Fauré , Mozart (avec l'Orchestre de Bretagne qu'il dirige du piano).

Dans les Nocturnes de Chopin, enregistrés en 2018, sa "sonorité chantante" suscite cette remarque dans la presse internationale:"extraordinaire nouvelle version", "peu d'enregistrements récents peuvent se comparer à celui-ci".

Il est Directeur artistique des Concertinos de Pornic.

En cliquant sur les titres des oeuvres soulignés vous écouterez l'oeuvre

 Les oeuvres

En-tête 6

  Bach naît en 1685. A 18 ans, il est embauché comme "laquais-violoniste", chez le frère du duc de Weimar. De tempérament fougueux, il changera de maître avant d'être remarqué par le Prince de Köthen, très impressionné par sa musique. Il compose alors les  Suites anglaises. Il les enverra à son fils Johann Christian, en poste à Londres avec cette étiquette "faîtes pour les Anglois"!

Elles se distinguent des Suites françaises et allemandes par leur Préludes: il les baptise :"Préludes avec suite de danses. On décrit Bach comme "rythmé à travers tous ses membres" . Telles sont ces danses. Après le Prélude:

 L'Allemande  au rythme tranquille, chaque pas vaut une noire soit 1 temps.  La Courante  est plus rapide. 

 La Sarabande se doit d'être franchement solemnelle. Les Gavottes 1 et 2  élégantes à 2 temps se dansent à pas vifs, alors que la Gigue  pleine d'entrain vous entraîne dans des mouvements sautillants

 Ce compositeur autrichien, né en 1885 compose des lieder sans avoir suivi d'études musicales. Son frère aîné les montre à Schöenberg qui accepte de le former de 1905 à 1910. A cette époque, Schöenberg commence à penser au dodécaphonisme, théorie qui donne la même valeur aux douze notes de la gamme abrogeant ainsi la notion de tonalité.

Composée en1909, cette sonate reflète l'admiration de Berg pour son maître ainsi que pour Debussy et Malher. En 1 seul mouvement, elle développe 2 thèmes et  selon Glenn Gould communique un sentiment de plénitude.

  Après une enfance difficile où son père l'emmenait jouer dans les boîtes de nuit, il accompagne un violoniste tzigane dans ses tournées et rencontre le grand virtuose du violon  Joseph Joachim qui deviendra son ami, "son grand frère". Celui-ci le présentera aux Schumann avec lesquels il nouera une amitié " éternelle". Il aidera Clara  et sa famille lors de l'internement d Robert, mais  quittera Clara après la mort de son mari tout en gardant un contact épistolaire avec elle. Il a 24 ans. Mais 2 nouvelles liaisons amoureuses  seront des échecs. Il refuse sa passion pour Clara et pourtant elle existera tout au long de sa vie. Il s'installe à Vienne. Symphonies, concertos, musique de chambre, son oeuvre influencé par Beethoven et par Bach -dont il a étudié le contrepoint- rayonne à travers l'Europe. Il est riche. En 1891, il découvre la clarinette et compose son trio pour clarinette. Mais en 1892, il termine son oeuvre par des pièces pour pianos, fantaisies, intermezzi et son op 119 propose 4 pièces pour piano qu'il nomme "Berceuses de ma douleur"

 Son père, violoncelliste chez les Esterhazy, lui enseigne le piano puis l'emmène à Vienne suivre les cours de Czerny Czerny. Il y sera félicité par Beethoven.  A 12 ans, enfant prodige, il entreprend  une tournée en Europe puis se fixe à Paris à la mort de son père. A 15 ans, il cmmence à élaborer ses " 12 Etudes d'exécution transcendantes", mais les remaniera et les complètera jusqu'à l'âge de 40 ans. Harmonies du soir en est la 11ème. D'une difficulté d'exécution redoutable, elles ont influencé les compositions de Debussy, Rachmaninov, Bartok... Le pianiste russe  Ashkenazy décrit ainsi cette oeuvre :
"Les Harmonies du Soir peint les nuages ​​qui se déplacent lentement, les teintes sombres, l'arrivée de la nuit, et quand les nuages ​​se séparent pour les derniers éclats de soleil magnifiques, mon dieu, quels moments quand c'est bien fait."

Généreux de nature il fera connaître de nombreux compositeurs en transcrivant  pour le piano leurs oeuvres orchestrales:Beethoven, Berlioz... Grand séducteur des dames il provoquera la lisztomania. Marie d'Agoult lui donnera 3 enfants mais il la quittera pour une princesse russe avant de se retirer dans les ordres.

 Son père, instituteur conscient des dons musicaux de franz et de sa belle voix le faire rentrer dans la chorale du lycée, où il rencontrera les jeunes aristocrates de Vienne. Il sera ainsi invité à jouer dans les salons cossus de la capitale, dans les soirées "schubertiades". Il composera alors de nombreux lieder, de la musique de chambre, mais ses symphonies ne seront connues que lors du seul grand concert à Vienne donné de son vivant en 1828 pour l'anniversaire de la mort de Beethoven. A 26 ans il découvre qu'il est atteint de la syphilis et sa santé se dégrade. En 1827, il compose 2 cahiers d'impromptus; chacun comprend 4 impromptus. Le D935 ressemble d'après Schumann à une sonate déguisée :

  • Impromptu no 1 en fa mineur (Allegro moderato)

  • Impromptu no 2 en la bémol majeur (Allegretto)

  • Impromptu no 3 en si bémol majeur « Rosamunde » (Andante)

  • Impromptu no 4 en fa mineur (Allegro scherzo